Articles

« Je veux être utile »

“Je veux un métier qui me permette de me sentir utile”.
Si c’est un de tes critères essentiels pour choisir quelle voie suivre, tu es dans le même cas que de nombreux inscrits au parcours Bloomr.

Ce critère est particulièrement récurrent chez ceux qui ne trouvent plus de sens à leur travail et souhaitent se reconvertir – ceux qui s’ennuient, ceux qui ont l’impression de brasser du vent toute la journée ou qui ne savent plus pour quoi ou pour qui ils travaillent. Ils aspirent souvent à revenir à l’essentiel: le contact humain, produire du concret, avoir un impact positif.

Etant donné toute l’énergie et les heures passées au travail, rien de plus normal que de vouloir que ce soit au service de quelque chose que tu trouves utile. Tu te dis sûrement que ça donnera du sens à ton travail ce qui te permettra d’éprouver de la satisfaction et du plaisir à le faire.

Dans le fond, tu as parfaitement raison. Le problème, c’est que la notion de “ métier utile” est à la fois vague et totalement subjective.
On pense immédiatement aux grands classiques : pompier, médecin, enseignant, assistante sociale… toutes les professions qui participent à l’organisation de notre société et qui assurent nos besoins fondamentaux.
En fait, les possibilités sont infinies, parce que n’importe quel métier peut être jugé utile.
Tout dépend de tes valeurs, de ce que tu juges important et de l’impact que tu veux avoir.

Si tu veux que ce critère puisse alimenter ta réflexion et mener à des pistes concrètes, c’est donc à toi de trouver ta propre définition du “métier utile”.

Qu’est ce qui rend un métier utile?

Pour être synthétique, le fait qu’on juge un métier utile ou non repose sur deux caractéristiques :
1) L’impact positif de notre travail sur la société. Autrement dit, s’il sert un objectif, une cause qui répond à un besoin.
2) Le fait de pouvoir percevoir cet impact au quotidien.

Utilité vis-à-vis de la société

Lorsqu’on pense “ métier utile”, on pense d’abord à un métier qui contribue positivement à la société, par opposition au job qui ne semble avoir pour seul objectif que d’enrichir l’organisation qui nous emploie.

Les possibilités sont vastes, puisqu’on peut créer de l’utilité dans n’importe quel domaine, que ce soit en rendant la vie des autres plus facile, en leur faisant vivre des expériences enrichissantes, en améliorant leur environnement, en les divertissant, en ouvrant leurs horizons, en les aidant à grandir, en leur permettant de mieux vivre ensemble, d’être plus autonomes, mieux dans leur peau, en meilleure santé, plus épanouis…

On voit que l’utilité a une dimension très subjective. C’est donc à toi, selon tes valeurs, les sujets qui t’animent et ce qui compte pour toi, de déterminer quelle cause tu veux servir et quelle contribution tu veux apporter.
A qui ou à quoi as-tu envie d’être utile ? Quel objectif voudrais-tu atteindre ?

Ensuite tu pourras réfléchir au comment : par quel moyen d’action et dans quel environnement pourras-tu au mieux atteindre ton objectif ?
Imaginons que tu aies envie de te rendre utile en facilitant la consommation de fruits et légumes bio. Tu peux le faire en ouvrant une boutique bio, en publiant un guide du consommateur ou en permettant aux citadins de cultiver leur propre potager.
A toi de trouver, en fonction de tes talents, de ce qui te fait vibrer et de ta vision de la vie professionnelle que tu veux avoir, comment tu pourrais au mieux servir l’objectif que tu t’es fixé.

Utilité au sein d’une organisation

Œuvrer pour une cause qui nous tient à cœur ne suffit pas à se sentir utile au travail.

Imaginons que tu sois comptable pour une ONG qui favorise l’accès à l’eau potable dans le monde. Si ton activité au quotidien est complètement déconnectée de la mission globale de l’ONG et que tu ne perçois pas en quoi tes actions servent cette mission, rien ne garantit que tu te sentiras utile.

Pour se sentir utile, il faut pouvoir mesurer son impact au quotidien

Il y a deux façons de mesurer l’impact de ton travail : les effets concrets de tes actions que tu peux constater et le retour de ceux que tu veux toucher par ton travail.

Comment peux-tu évaluer le résultat direct de ton travail ?

Par exemple, le résultat du travail d’un menuisier c’est ce superbe meuble qu’il a fabriqué de ses mains; celui de la responsable du service après-vente c’est le nombre de personnes qu’elle a aidées avec succès dans la journée; celui du responsable marketing le nombre de ventes générées par une campagne de publicité.
Cherche les indices tangibles qui permettent de mesurer les effets concrets de ton travail.

Peux-tu mesurer ton impact sur ceux que tu cherches à servir ?

La validation et la reconnaissance de notre valeur par ceux qui sont censés bénéficier de notre travail est essentielle. Mais elle n’est pas toujours facile à percevoir et à évaluer. Lorsque l’impact est direct, on peut le mesurer facilement : un plombier qui a réparé une fuite reçoit immédiatement les remerciements et le sourire de son client. En revanche, lorsqu’on n’est pas en contact direct avec le client, le patient ou le public, c’est plus difficile. Lorsqu’on est seulement un maillon de la chaine, il est important de pouvoir percevoir clairement le lien entre sa mission et la finalité globale de l’organisation.

Sais-tu comment et pour quoi le fruit de ton travail sera utilisé?

Dans certaines entreprises, particulièrement les grandes boites, l’accumulation de process, procédures et protocoles et le compartimentage des rôles fait perdre la vision globale et le pourquoi de chaque action ce qui contribue à la perte de sens.
Tes tâches quotidiennes sont-elles intéressantes et significatives ?
Il est difficile de se sentir utile si on a l’impression de brasser du vent toute la journée et de faire des tâches abrutissantes.

Es-tu reconnu au sein de l’organisation ?

Au-delà de la reconnaissance du client ou de l’utilisateur, la reconnaissance par les pairs et les supérieurs au sein de l’organisation et leur gratitude influencent de façon extraordinaire notre sentiment d’utilité. Se sentir apprécié, valorisé, appartenir à une équipe, faire partie d’un projet plus grand que soi sont autant de facteurs qui contribuent à se sentir utile.

Un métier utile est donc un métier qui te permet de contribuer à un projet qui a du sens, en accord avec tes valeurs, dans lequel ton implication personnelle aura un impact mesurable et reconnu par tes collègues et ta hiérarchie.

Pour aller plus loin dans la réflexion:

♦ Réfléchis à tes valeurs en faisant notre exercice pour évaluer ton système de valeurs
♦ Réfléchis à ta mission personnelle en te posant quatre questions essentielles


Trouve ta place avec notre programme en ligne

carnett

Tu rêves de trouver un métier qui te correspond mais tu ne sais pas par où commencer ?

On t’aide à te poser les bonnes questions pour découvrir qui tu es et ce que tu veux et à adopter les réflexes et l’attitude pour y arriver et t’épanouir dans ton travail.

Inscris toi à notre programme pour sortir du flou et réfléchir à ton avenir en restant zen

0 comments on “« Je veux être utile »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s