Ressources

Nous sommes tous intelligents

Ca veut dire quoi, être intelligent ?
Pendant toute notre scolarité, on nous a laissé croire que l’intelligence, c’est ce qui se mesure grâce au QI.

Inventé en 1905 par Alfred Binet et remodelé maintes fois depuis, le test de QI mesure avant tout la logique, la mémoire et le langage. Bref, les aptitudes qui sont les plus valorisées à l’école. Etre intelligent, c’est être bon en maths et en vocabulaire…
Et si on est juste super habile de nos mains, capable de reconnaitre n’importe quel champignon ou plante pendant les balades en forêt ou de construire les plus beaux décors pour la pièce de théâtre de fin d’année, ce n’était pas vraiment reconnu comme de l’intelligence.

Alors qu’en fait…
En 1983, Howard Gardner publie Frames of Minds : the Theory of Multiple Intelligence. Dans cet ouvrage il ouvre de nouveaux horizons sur l’intelligence en introduisant sa théorie des intelligences multiples, selon laquelle il n’existerait non pas une seule forme d’intelligence, mais huit. Ces huit intelligence seraient présentes dans chacun d’entre nous, de façon plus ou moins développée. L’acquisition de ce cocktail d’intelligences propre à chacun serait en partie déterminée par nos gènes, mais se ferait aussi au fil du temps, de nos expériences et de l’influence de notre environnement. Nos intelligences sont comme des muscles que l’on peut entrainer et développer.

Gardner définit l’intelligence comme une capacité à résoudre les problèmes de la vie courante, à générer et à résoudre de nouveaux problèmes et à créer quelque chose qui a de la valeur dans un contexte culturel précis.
La spécificité d’une intelligence, c’est qu’elle active certaines régions du cerveau.

Présentation des huit intelligences :

Intelligence logico-mathématique

C’est l’intelligence la plus reconnue, celle mesurée par le QI et valorisée dans l’enseignement.
L’intelligence logico-mathématique, ou logique, c’est l’aptitude à analyser un problème ou une situation de manière rationnelle, en se basant sur les causes et les compétences. Les esprits logiques sont capables de comprendre des principes complexes et abstraits.

Ils aiment observer, classer, ordonner, calculer, mesurer, manipuler les chiffres, résoudre des énigmes, des puzzles, des casse-têtes…

Ils apprennent mieux…lorsqu’ils font appel à la logique, à l’analyse, aux nombres et à la modélisation.

Métiers faisant particulièrement appel à l’intelligence logique : chercheur en sciences pures, informaticien, médecin, ingénieur, informaticien, programmeurs, comptable, économiste, électriciens, avocat, statisticien, auditeur…

Comme Einstein.

L’intelligence visuelle-spatiale

C’est la capacité à se représenter mentalement l’espace, à visualiser, à se projeter des images mentales et à repérer les formes et les couleurs.
Les personnes qui ont une grande intelligence spatiale sont souvent dotées de beaucoup d’imagination, d’une bonne mémoire visuelle, d’un sens des perspectives et des proportions, et d’un bon sens de l’observation et de l’orientation.

Elles aiment créer, fabriquer, agencer, concevoir, dessiner, organiser l’espace, construire, cartographier, schématiser…

Elles apprennent mieux…en utilisant des images, des graphiques, des représentations visuelles.

Métiers faisant particulièrement appel à l’intelligence spatiale: navigateur, architecte, couturier, géographes, stylistes, architectes, photographes, infographiste, pilotes, esthéticienne, metteur en scène…
Comme Michel-Ange.

L’intelligence naturaliste-écologiste

Les personnes dotées d’une bonne intelligence naturaliste ont une grande capacité à observer et reconnaitre la faune, la flore, les minéraux et l’environnement naturel au sens large et à trier, regrouper et catégoriser des éléments.

Elles aiment jardiner, enquêter, s’occuper d’animaux, observer la nature, collectionner…

Elles apprennent mieux…dans un environnement naturel ou si elles peuvent faire le lien avec la nature, et lorsqu’elles peuvent trier et classer les données.

Métiers faisant particulièrement appel à l’intelligence naturaliste : zoologiste, botaniste, océanographe, pêcheur, chef cuisinier, vétérinaire, anthropologue, naturopathe, météorologue, agriculteur, jardinier-paysagiste, garde-forestier, guides dans la nature…
Comme Cousteau.

L’intelligence musicale-rythmique

L’intelligence musicale se rattache à la maitrise du rythme, à la capacité à reconnaitre, mémoriser et créer une mélodie, un rythme, à être sensible aux sons, à la musicalité des mots, aux harmonies, aux timbres.
Les personnes dotées de cette intelligence aiment fredonner, chanter, jouer d’un instrument…

Elles apprennent mieux…en écoutant de la musique, en récitant en rythme ou en chansons

Métiers faisant particulièrement appel à l’intelligence musicale : musiciens, ingénieur du son, poètes, chanteur, acoustivien, compositeurs, chefs d’orchestre, vendeurs d’instruments de musique…
Comme Mozart.

L’intelligence corporelle-kinesthésique

C’est la capacité à utiliser son corps pour s’exprimer et à comprendre les mouvements du corps. Les personnes dotées d’une bonne intelligence kinesthésique ont une bonne motricité et coordination, sont adroits, habiles de leurs mains, savent utiliser et interpréter le langage non-verbal.

Elles aiment manipuler et réparer les objets, faire de l’exercice, être en mouvement, toucher, utiliser des outils, faire du théâtre, des jeux de rôle, des activités manuelles comme le bricolage ou le tricot.

Elles apprennent mieux…par les sensations physiques, en étant en mouvement, en faisant, en manipulant, ou à travers des jeux de rôles.

Métiers faisant particulièrement appel à l’intelligence corporelle : sportifs, danseurs, acteurs, mécanicien, menuisier, couturier, chirurgien, boulanger, ergonome…
Comme Michael Jordan.

L’intelligence intra-personnelle

L’intelligence intra-personnelle est associée à la capacité à comprendre et maitriser ses propres émotions, sentiments et réactions. Les personnes dotées de cette intelligence se connaissent bien, sont en harmonie avec elles mêmes et connaissent leurs capacités et leurs limites et sont capables de se remettre en question. Elles ont une bonne intuition et savent se fixer des objectifs pertinents et les atteindre par une bonne auto discipline.

Elles aiment être seules, réfléchir, l’introspection, écrire un journal, méditer, progresser, s’améliorer, écrire

Elles apprennent mieux…dans la solitude, et la concentration et lorsqu’elles peuvent mesurer leur progrès pour rester motivées.

Métiers faisant particulièrement appel à l’intelligence intra-personnelle: Philosophe, thérapeute, écrivain, coach, psychologue, prêtre, sociologue…
Comme le Dalai Lama.

L’intelligence interpersonnelle ou sociale

Cette intelligence est tournée vers les autres. Les personnes dotées d’une bonne intelligence interpersonnelle sont capables de saisir les émotions et les comportements de ceux qui les entourent, de s’adapter aux autres et d’interagir de manière adéquate. Elles savent influencer, persuader, négocier, gérer les conflits, travailler en groupe. Elles sont de bons leaders ou organisateur, font preuve d’empathie, ont la communication facile, une bonne écoute.

Elles aiment mener des discussions, diriger des projets, conseiller les autres, être entourées, au contact des gens, rencontrer de nouvelles personnes, coopérer, transmettre des connaissances

Elles apprennent mieux…dans l’interaction, l’échange et le travail en équipe.

Métiers faisant particulièrement appel à l’intelligence interpersonnelle : politiciens, enseignants, vendeurs, dirigeant d’entreprise, travailleur social, psychologue, conseil en relations humaines, diplomate, animateur, journaliste, infirmière…
Comme Gandhi.

L’intelligence verbo-linguistique

Avec l’intelligence logique, c’est l’intelligence mesurée par le QI. Les personnes dotées de l’intelligence linguistique excellent dans la maitrise des mots. Elles savent s’exprimer, argumenter, articuler un discours,

Elles aiment le langage, la parole, écouter et raconter des histoires, jouer avec les mots, écrire, faire des compte-rendus, lire, débattre, exposer, apprendre de nouvelles langues…

Elles apprennent mieux…en lisant, en écrivant et en récitant.

Métiers faisant particulièrement appel à l’intelligence linguistique : traducteurs, écrivains, journalistes, orateurs, avocats, historien, enseignants en langues, animateurs, bibliothécaires.
Comme Zola.

L’intelligence naturaliste a été ajoutée à la liste plus tard. Gardner envisage aujourd’hui d’en ajouter une neuvième, l’intelligence « existentielle », qui concerne notre questionnement sur le sens de la vie, mais il lui reste justement à prouver qu’elle fait bien appel à des régions spécifiques du cerveau.

L’objectif de ce classement n’est surtout pas de nous enfermer dans des cases mais, au contraire, de nous aider à comprendre notre mode de fonctionnement et à identifier et développer nos intelligences dominantes. D’ailleurs, il n’y a pas d’intelligences plus efficace ou noble que d’autres. Elles reflètent simplement notre manière de traiter l’information et d’aborder les problème auxquels nous sommes confrontés.

Pourquoi c’est important ?

La théorie des intelligences multiples a un impact particulièrement important dans l’éducation et dans la vie professionnelle.

Dans le cadre scolaire, elle peut offrir une lecture intéressante aux problèmes d’échec scolaire.
Les formes d’intelligence sont fortement liées aux styles d’apprentissages. Les conditions optimales pour apprendre varient en fonction des personnes et de leurs intelligences. Certains apprendront mieux à travers l’image, le son, en faisant, en écoutant, en lisant, en chantant, seuls ou en groupe…

Or, aujourd’hui, l’école valorise principalement deux types d’intelligences: logique et linguistique. La pédagogie utilisée se calque sur les modes d’apprentissage liés à ces intelligences. L’enseignement passe par l’écoute, la lecture, l’écriture, le raisonnement logique…
Les élèves dont les intelligences dominantes se situent ailleurs peuvent facilement avoir des difficultés d’apprentissage et de compréhension, s’ennuyer, ne pas se sentir à leur place…bref, ne pas réussir à l’école. Et pourtant, ils sont aussi intelligents que les autres ! Ils auraient juste besoin d’avoir accès à un style d’apprentissage plus adapté.

Deux expérimentations ont été menées pour mesurer l’impact de la prise en compte des intelligences multiples à l’école. Une première en maternelle, une autre en CE2. Et les résultats sont concluants ! Les élèves qui ont eu l’opportunité de mettre à profit leur intelligence dominante pour résoudre un problème sont plus motivés, plus efficaces, plus créatifs, plus confiants, plus autonomes…

Les écoles alternatives tentent de prendre mieux en compte les intelligences multiples en encourageant les élèves à apprendre autrement: à travailler ensemble, à apprendre des autres, en musique, en mouvement, en expérimentant…

Autre avantage à connaitre ses intelligences dominantes: mieux réfléchir à son parcours professionnel.
Certains métiers font bien entendu plus appel à certaines formes d’intelligence que d’autres. Ceci dit, au-delà des liens évidents (intelligence musicale pour un chanteur, mathématique pour un comptable, spatiale pour un architecte…), connaitre ses intelligences peut aussi ouvrir les horizons. Par exemple, une personne avec comme dominantes les intelligences musicale et naturaliste s’épanouirait peut être dans le métier de bruiteur !

Etre conscients de ses intelligences dominantes peut aussi permettre de vivre son métier autrement, de le façonner autour de nos forces. Une infirmière n’appréhendera probablement pas son métier de la même façon si l’intelligence inter-personnelle domine chez elle ou si c’est l’intelligence corporelle: elle privilégiera peut être plutôt l’écoute ou le toucher… C’est justement la diversité des cocktails d’intelligence qui fait qu’il existe 1000 façons d’accomplir une tâche, de résoudre un problème ou d’exercer un métier.

Mieux on connait son propre mode de fonctionnement, plus on pourra prendre plaisir à apprendre, repérer les activités qui nous correspondent le mieux et nous permettent d’exprimer pleinement notre potentiel, indice très utile quand on cherche sa voie.


Trouve ta voie avec notre programme en ligne

carnett

Viens découvrir quelles sont tes intelligences dominantes et une multitude d’autres informations précieuses sur toi pour réfléchir à quel métier pourrait te convenir.

Inscris toi à notre programme pour avancer dans ta réflexion en restant zen

0 comments on “Nous sommes tous intelligents

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s